Loupe

Malvoyant
Thème par défaut

Nouveautés

Accueil

Accueil

Bienvenue à la bibliothèque !

CONFERENCE

Le Rhône, du glacier à la mer

Le Rhône, du glacier à la mer..

Réservez votre journée du 7 septembre. La bibliothèque invite Patrick Huet, écrivain et « fleuve-trotteur ». Auteur de nombreux ouvrages (plus d’une quinzaine), il vous proposera une descente du fleuve Rhône à pied, de sa source à Gletch dans le Valais suisse jusqu’à la mer Méditerranée. En parallèle, il vous racontera l’histoire de la Saône de son origine à Vioménil dans les Vosges, jusqu’à Lyon Confluences où la rivière se fond dans le Rhône. Rencontre avec l’auteur, le matin, dans le hall d’entrée du Forum des associations. Conférence-diaporama à ne pas manquer, le 7 septembre à 15 heures, Premier étage de la Salle des fêtes. Entrée gratuite

le samedi 7 septembre à 15h


Exposition

Bienvenue en région lyonnaise !

Bienvenue à Sathonay-Camp !

Jusqu'au 30 septembre

Quelques ouvrages de l'exposition "Bienvenue en région lyonnaise ! Bienvenue à Sathonay-Camp !"

  1. item 1
    Histoires de Lyon (1) : Histoires de Lyon
    Reiss, Benjamin
    Lyon Capitale
    2012
    Des auteurs de BD s'emparent de l'histoire de Lyon et nous racontent à leur manière les plus grands événements de la cité. De Lugdunum à la Seconde Guerre mondiale, redécouvrez la richesse de l'une des plus vieilles villes de France. Fort de plus de deux mille ans d'histoire, Lyon n'a pas fini d'écrire sa légende.
  2. item 2
    Lyon industriel
    Racine, Roland
    Alan Sutton
    2014
    L industrie lyonnaise a débuté au milieu du XVIIe siècle avec la soierie, dont la profession s est organisée au sein de ce qu on a appelé la Grande Fabrique. Une première révolution industrielle a apporté de nombreuses innovations. La Fabrique renoue alors avec la croissance et une industrie chimique se crée pour répondre à ses besoins. A partir de 1840, le charbon de la Loire et le fer des mines de l Ardèche permettent l éclosion d une sidérurgie lyonnaise. Dans le dernier quart du XIXe siècle, une seconde révolution industrielle amène des industries liées à l électricité. Lyon devient le berceau de l automobile et la chimie connaît un nouvel essor. Les révoltes des canuts, la mécanisation des métiers à tisser conduisent la Fabrique à délocaliser ses activités hors de la ville. Puis l arrivée des fibres synthétiques entraîne son déclin. Dans les autres secteurs industriels, les entreprises quittent aussi progressivement la ville pour la banlieue à partir des années 1950. Grâce à une très belle sélection de clichés anciens, à des textes courts et très documentés, Roland Racine revient sur l épopée du Lyon industriel. Il nous invite à la découverte d un passé attachant et surprenant.
  3. item 3
    Voyages au coeur de Lyon
    Gerdil, Yolande
    De Borée
    2004
  4. item 4
    Le veilleur de pierre : une enfance lyonnaise sous l'Occupation
    Larriaga, Marielle
    Éditions des Traboules
    2004
    le Veilleur de pierre retrace les souvenirs d'une petite fille, puis d'une adolescente qui a vécu à Lyon le temps de l'occupation, époque bruissante d'événements. Elle a observé beaucoup, s'est posé des questions alors que bien des adultes s'en posaient si peu... Evoquant une de ses camarades, une jeune Juive disparue en 1943, Marielle Larriaga a écrit : Et les enfants juifs, de quoi étaient-ils accusés ?.... Je me dis que j'avais bien de la chance que Hitler n'ait décidé de punir les enfants blonds aux yeux bleus de confession chrétienne. Mais je ne voyais pas pourquoi j'avais mérité cette chance, pourquoi les enfants juifs méritaient leur malheur... C'est une question que j'avais moi-même posée à mon père Qu'est-ce que c'est un Juif ? Et papa - papa du crématoire - m'avait répondu : Eh bien, ça m'embête de te le dire, mais je ne sais pas très bien... C'est la chasse qui est réouverte, alors il faut repartir et se cacher en attendant que le chasseur se fatigue... Dans ce livre, Marielle nous conte Lyon, la résistance dans cette ville qui se prêtait, dit-elle, plus que tout autre, à l'opacité de la clandestinité, l'épopée des maquisards d'Oyonnax, sa ville natale, ce défilé insolent à la barbe des Allemands, les échos de la tragédie d'Oradour à laquelle elle n'échappa que par une étrange prémonition de sa mère.
  5. item 5
    La saga lyonnaise des Gadagne
    Lejeune, Édouard
    ELAH
    2004
    Au coeur du Vieux-Lyon, l'hôtel de Gadagne, ses élégantes tourelles et sa cour intérieure sont bien connus des très nombreux visiteurs du musée historique de Lyon ou des amateurs des façades et des mystérieuses traboules de ce quartier Renaissance classé Patrimoine mondial par l'Unesco en 1998. Mais qui sont ces Gadagne, grands banquiers lyonnais d'origine florentine, qui jouèrent un rôle éclatant dans l'histoire lyonnaise et dans celle de la France de la Renaissance ? La saga lyonnaise des Gadagne, que nous présente Edouard Lejeune, raconte le rayonnement mondial de cette grande famille dont l'histoire est liée à celle de la France et permet d'observer l'arrivée à Lyon de ces marchands-banquiers venus d'Italie dès la création des quatre foires annuelles (1463), leur intégration dans la vie de la cité, leur entrée au Consulat, leur accession aux plus hautes charges du royaume, leurs alliances prestigieuses, leur histoire aux accents dramatiques et leur établissement foncier dans un vaste périmètre situé autour de Lyon, dans le Forez, en Provence et dans le Comtat Venaissin, mais aussi en Auvergne, en Bourbonnais et en Bourgogne. Illustration très documentée et plaisante de ce que pouvait être la vie des élites des XVIe au XVIIIe siècles, cet ouvrage nous introduit dans les demeures, jardins et autres étapes de la vie familiale des Gadagne. Préface de Mathieu Méras, Conservateur honoraire des Archives du Rhône. Avant-Propos de Simone Blazy, Conservateur du musée historique de Lyon et du musée international de la Marionnette.
  6. item 6
    Lyon, colline de la Croix-Rousse : plateau-pentes, guide
    Poirieux, Corinne
    Éditions lyonnaises d'Art et d'histoire
    2014
    Si les pentes de la Croix-Rousse, entre le plateau et le quartier des Terreaux, ont toujours fait partie du périmètre de Lyon, le plateau de la Croix-Rousse, situé à 254 m d'altitude, n'a longtemps été qu'un simple bourg, lové derrière les fortifications lyonnaises. Rattaché à sa voisine, Lyon, en 1852, la structure de la Croix-Rousse est héritée de l'histoire. Celle des canuts, aux mains d'or et d'argent, l'habite... La colline, plateau et pentes confondus, devenant patrie des tisseurs au XIXe siècle, en fut l'épicentre. Elle en garde de belles traces, architecturales surtout. Car, pour accueillir les bâtiments que réclame l'industrie de la soie, les anciens clos religieux des pentes de la Croix-Rousse sont fractionnés et lotis. Les parties hautes offrent des vues panoramiques d'une étendue exceptionnelle, les pentes abritent des lieux étranges, et le quartier du bas de la colline s'articule autour de la place des Terreaux, centre de la vie politique de la cité. Tirez le fil de soie... Pour découvrir la ville autrement, la visite de la colline de la Croix-Rousse s'impose, en plusieurs jours et autant de circuits, et se décline par tous les temps.
  7. item 7
    Deux siècles de mémoire judiciaire à Lyon
    Fillon, Catherine
    Éditions lyonnaises d'Art et d'histoire
    2007
  8. item 8
    Cent ans de crimes à Lyon : Lyon criminel
    Chauvy, Gérard
    Éditions des Traboules
    2005
    Ce qui paraissait vrai, il y a quelques années déjà, pour le roman policier, le serait-il aussi en réalité, dans le domaine criminel ? Ou bien, par excès de nostalgie, serions nous trop facilement portés à croire que le crime n'est plus ce qu'il a été ? Les Apaches et les bandits en automobile de la Belle Epoque, les assassins dépeceurs de leurs victimes enfouies dans des malles sanglantes, l'énigme du meurtre sans cadavre ou sans mobile apparent, le mythe de la veuve, la guillotine, l'assassinat mystérieux d'un notable de quartier, le gang des tractions avant, les meurtres sordides de femmes seules et enfin l'ère des caïds du Milieu, intouchables grâce à leurs relations, voilà qui donne une liste à glacer le sang. Qu'en reste-t-il aujourd'hui ? Des histoires. Ou plutôt une Histoire avec un H majuscule. Car, comme pour le roman d'énigme policière, nous avons l'impression que, pour l'essentiel, après cela, tout a été vu, entendu et su. Le genre paraît épuisé. Il faut beaucoup d'imagination ou d'ingrédients neufs pour réutiliser sans copier banalement, la recette qui a servi de base à ces intrigantes littératures que ces conduites criminelles ont inspiré et qui tenait en trois questions ; Qui a tué ? Comment a-t-il tué ? Comment sera-t-il découvert ?. Gérard Chauvy est historien et journaliste.
  9. item 9
    Lyon, les années 40
    Chauvy, Gérard
    La Taillanderie
    2004
    Le journal Le Progrès ouvre ses archives photographiques. De 1940 à 1949, ont défilé devant l'objectif de nos reporters de guerre, l'Occupation, la Libération, les joies d'une paix recouvrée dans la douleur et dont les lendemains, bien que prometteurs, conservent encore un goüût amer. De l'événement aux gestes quotidiens, des visages de ceux qui ont fait l'histoire aux portraits spontanés d'acteurs anonymes, ces photos, grâce au talent de leurs auteurs, font revivre le Lyon des années 40 .
  10. item 10
    Lyon, cité du patrimoine mondial : guide
    Poirieux, Corinne
    Éditions lyonnaises d'Art et d'histoire
    2015
    Six circuits introduits par un rappel de l'histoire de Lyon, alliant périodicité historique et implantation géographique. Le découpage en 4 parties correspond aux périodes de l'histoire, se rapportant chacune à un quartier. Ce guide insiste sur la particularité de la ville à s'étendre d'ouest en est et sur la découverte des éléments de son patrimoine.
  11. item 11
    Expressions familières du Lyonnais
    Salmon, Suzanne
    C. Bonneton
    2013
    Quoi de plus lyonnais et de plus universel qu'attraper le bacon, prendre du souci, se grabotter le picou, se mettre à cacaboson. Ainsi en est-il, partout, des expressions familières régionales, riches de toutes les saveurs et connivences au sein de la langue nationale. Il suffit d'éveiller les consciences pour que renaissent en descendant montez donc, encaisser un fion, et autres envoyer aux pelosses, être à plat de lit. Une fois pris le pli, parler la langue lyonnaise - belle endormie au coeur du français quotidien - suscite plaisir complice et bonheur partagé.
  12. item 12
    Résistance lyonnaise, j'écris ton nom : roman
    Sauvillers, Gabrielle
    l'Harmattan
    2014
    Avec ses venelles et ses traboules, tour à tour poétiques et inquiétantes, la ville de Lyon est ici le décor de ce roman historique sur la Résistance, de 1941 à 1944. Comme dans un film, le récit entraîne le lecteur aux côtés de ces femmes et de ces hommes ordinaires qui ont engagé leur vie dans un combat pour la liberté, dans lequel l'écriture et les idées sont les seules armes. Poètes, journalistes, professeurs et étudiants en lettres, imprimeurs et typographes, mais aussi professeur de danse, artisan aveugle, polytechnicien, pasteur, cultivateur ou mère de famille, les personnages de cette fresque, d'abord esquissés, prennent corps à mesure que les réseaux s'organisent. Résistance lyonnaise, j'écris ton nom redonne vie à ces êtres de chair, dans l'intimité de leur pensée, de leur désir et de leurs actes. A travers vingt tableaux, autant que de strophes composant le poème Liberté, de Paul Eluard, dont il explore les métaphores, Résistance lyonnaise, j'écris ton nom est un hommage aux destinées dont les noms résonnent aujourd'hui encore dans la Capitale de la Résistance, comme : Denise et Jean-Marie Domenach, Gilbert Dru, Louis Adam, André Bollier... mais aussi le poète René Leynaud et son ami Albert Camus.
  13. item 13
    Flâneries au parc de la Tête-d'Or
    Garcin, Agnès
    La Taillanderie
    2006
    Le parc de la Tête-d'Or n'est que peu honoré par les livres jusqu'à ce jour. Il manquait un ouvrage relatant l'histoire de cet espace enchanteur et montrant sa poésie romantique. Flâneries au Parc de la Tête-d'Or introduit le lecteur dans ce lieu, aussi bien par un texte documenté que par de nombreux croquis et aquarelles et des éléments historiques qui permettent de découvrir la naissance du parc. Son évolution y est relatée, jusqu'à la toute récente création de la Plaine Africaine. Les illustrations révèlent une vision très personnelle de l'auteur. A l'occasion de l'inauguration de la Plaine Africaine et des cent cinquante ans du parc de la Tête-d'Or, ce livre met en valeur ce patrimoine lyonnais et donne envie d'aller y flâner.
  14. item 14
    Ces Lyonnaises qui ont marqué leur temps
    Butin, Jean
    éd. lyonnaises d'art et d'histoire
    1999
    Lyon, les femmes d'esprit surtout, qu'elles soient artistes, poétesses ou romancières, ont laissé le souvenir de figures aussi séduisantes que passionnées et autour d'elles se sont créées de véritables légendes. Toutes, elles ont marqué leur temps, parce qu'une grande passion les animait. Pour les unes, c'était la passion amoureuse, mais une passion qui les a menées à la poésie et à la littérature : Louise Labé, Julie de Lespinasse, Marceline Desbordes-Valmore, Louisa Siefert. Pour d'autres, c'était la passion des idées ou la foi religieuse : Madame Roland, Blandine, Claudine Thévenet, Pauline Jaricot, Sœur Elise Rivet. Pour d'autres encore, c'était la passion des relations humaines, de l'ouverture aux autres : Juliette Récamier, Madame Yéméniz, Clotilde Bizolon, Madame Grignon-Faintrenie, Régine Dufour, Andréa Giroud-Abel. Pour d'autres enfin, c'était la passion de leur métier ou plutôt de leur art, le théâtre (Marquise du Parc, Rachel, Ninon Vallin, Suzette Guillaud), le cinéma (Jacqueline Delubac, Christine Pascal), le journalisme (Suzanne Michet) ou simplement la cuisine (Françoise Fillioux et Eugénie Brazier). Enfin, pour la dernière, l'amour que les Lyonnais lui portent en fait une légende : la Mère Cottivet, mais qui se cache derrière ce personnage mythique ?
  15. item 16
    Les défenses de Lyon : enceintes et fortifications
    Dallemagne, François
    Éditions lyonnaises d'Art et d'histoire
    2006
    Il n'existait pas à ce jour d'ouvrage traitant de l'ensemble des défenses de Lyon, depuis l'origine de la cité jusqu'aux dernières réalisations de la fin du XIXe siècle. Le patrimoine militaire de la ville est abondant pourtant et il commence à susciter beaucoup d'intérêt. Auprès des Lyonnais et de tous les passionnés d'histoire militaire d'abord, qui le connaissent mal, auprès des collectivités locales de l'agglomération lyonnaise ensuite, nouvelles propriétaires de ces vestiges militaires, auprès des associations de défense du patrimoine enfin. Tous portent une attention nouvelle à ces ouvrages fortifiés que les circonstances et la géographie ont placé sur leur territoire. Les replacer dans leur contexte historique, technique et artistique de par la qualité des photographies, dans un réel souci de rendre l'information accessible à tous, n'est pas la moindre des performances de cet ouvrage, qui pose également le problème de l'intégration d'un patrimoine, riche mais fragile, dans l'offre culturelle et touristique de l'agglomération lyonnaise. La notion de la pérennité obligatoire de ces ouvrages, à travers une réutilisation réfléchie et adaptée, est le prolongement de la réflexion... Un ouvrage de référence, une iconographie exceptionnelle, une pléiade d'auteurs confirmés, pour un patrimoine méconnu...
  16. item 17
    La fresque des Lyonnais : un patrimoine mis en scène
    CitéCréation
    Éditions lyonnaises d'Art et d'histoire
    2005
    Depuis 10 ans, cette fresque honore Lyon, son passé, les hommes et les femmes qui ont façonné la ville, son patrimoine. Elle a été nettoyée, rafraîchie... La pollution urbaine n'est pas tendre pour les murs peints. Ce fut l'occasion pour Cité de la Création de redonner des couleurs à tous ces personnages, ambassadeurs de la ville au fil des 20 siècles passés, qui se côtoient, le même jour, à leur balcon, sur cette double façade à l'architecture typique : l'Empereur Claude, Blandine, Irénée, Jean de Verrazane, Maurice Scève, Louise Labé, Antoine de Jussieu, Claude Bourgelat, Philippe de Lasalle, le Major Martin, Jean-Baptiste Say, Laurent Mourguet, Joseph-Marie Jacquard, André-Marie Ampère, Claudine Thévenet, Juliette Récamier, Pauline Jaricot, Claude Bernard, Pierre Puvis de Chavannes, Auguste et Louis Lumière, Tony Garnier, Marcel Mérieux, Edouard Herriot, Antoine de Saint-Exupéry sont encore là pour longtemps à nous étonner, à stupéfier tous les visiteurs au bas de la fresque. Et Bernard Pivot, l'abbé Pierre, Bernard Lacombe, Paul Bocuse, Frédéric Dard, Bertrand Tavernier sont toujours là comme autant de témoins du présent. Voilà un ouvrage à faire circuler, bien au-delà de nos frontières, un hommage vibrant à cette ville historique, à ses hommes, à ses ambassadeurs, à son patrimoine. II parle en couleurs d'une aventure qui n'en finit pas de forcer l'admiration, d'un mur peint mis en scène auquel les Lyonnais se sont largement identifiés au cours des 10 dernières années et devant lequel des millions de touristes se sont émerveillés... Vingt auteurs et quelque deux cents photographies racontent... Corinne Poirieux.
  17. item 18
    Lyon, berceau des sciences vétérinaires
    Bost, Jack
    Éditions lyonnaises d'Art et d'histoire
    2005
    L'acte de naissance de l'école vétérinaire de Lyon date de 1761. Fruit des efforts de Claude Bourgelat, cette école fut le premier établissement d'enseignement scientifique permanent à Lyon, ville alors privée d'université. De ses modestes débuts dans le faubourg de la Guillotière à son installation dans les bâtiments de Marcy l'étoile, en passant par sa longue période d'expansion dans le quartier de Vaise, toute l'histoire de l'école est évoquée ici, à travers la vie quotidienne des élèves, les heures difficiles du siège de la ville en 1793 et de l'insurrection des canuts en 1834, les personnalités des directeurs et des professeurs. Histoire des bâtiments et des hommes, analyse des débuts d'une profession, grandes pages de l'histoire de la médecine, le patrimoine historique des médecins des animaux est bien là, à Lyon... Claude Bourgelat est le premier homme à s'être penché sur la biologie et la pathologie animales avec une véritable démarche scientifique.
  18. item 19
    La colline de la Croix-Rousse
    Barre, Josette
    Éditions lyonnaises d'Art et d'histoire
    2007
    La Croix-Rousse constitue l'un des quartiers les plus célèbres, les plus typiques de Lyon. Cette colline qui domine le Rhône et la Saône doit sa célébrité à la soie, aux métiers Jacquard, à ses tisseurs et à leurs révoltes, mais également à son bâti, à ses immeubles hauts, percés de fenêtres nombreuses et régulières. Ce livre retrace les étapes de la formation de ce paysage, l'histoire de ses rues, de ses constructions, de ses habitants au cours de siècles et jusqu'à nos jours. Pourquoi, si proche de Lyon, la Croix-Rousse n'est-elle pas devenue rapidement une annexe de la grande ville tandis qu'au cours du XIXe siècle, elle attire dans sa partie orientale, les lotisseurs, les bâtisseurs, les travailleurs de la soie ? Cette fièvre de construction, cet essor provoquent une rivalité ville-faubourg qui s'achève en 1852. Le Second Empire s'emploie alors à réaliser de grands travaux. Ensuite, la colline n'intéresse plus guère. Le tissage de la soie dépérit. Cependant, depuis quelques décennies, on redécouvre les charmes de ce village croix-roussien et de ses traboules...
  19. item 20
    Plans de Lyon : Portraits d'une ville 1350-2015
    Delfante, Charles
    Stéphane Bachès
    2006
    Plans de Lyon présente dessins, gravures, schémas, photographies, vues panoramiques et perspectives, qui permettent de suivre les mutations d'une ville, et de redécouvrir ceux qui en furent les bâtisseurs (Maupin, Morand, Perrache, etc.). La richesse de ces documents et leur caractère exceptionnel, nous renseignent également sur l'évolution des techniques de représentation des plans au fil du temps. Charles Delfante, architecte-urbaniste, avec la complicité de Jean Pelletier, géographe-historien et urbaniste, portent un regard historique sur les portraits de Lyon, ville inscrite au Patrimoine Mondial de l'Unesco.
  20. item 21
    La Belle Cordière : dame lïonnoise, poétesse, biographie
    Bureau, Claude-Françoise
    Éditions Amalthée
    2017
    « Dans la bonne ville de Lyon, en cette nuit glaciale du 2 janvier 1522, Étiennette Deschamps, l'épouse du cordier Pierre Labé, rentre dans les douleurs de l'accouchement. » C'est ainsi que naquit Louise Labé, fille de cordier, épouse de cordier et poétesse. Appartenant à ce que l'on a appelé par la suite « L'école lyonnaise » et surnommée la « belle Cordière », elle a une place de choix dans l'histoire de la poésie française. Depuis Marie de France et Christine de Pisan, elles sont bien peu nombreuses ces dames françaises à prendre la plume pour versifier leurs peines et leurs souffrances. Au XXe siècle, si riche en poètes, on ne peut citer qu'Anna de Noailles avant 1940 et Andrée Chedid vers 1970. Même Elsa Triolet, auteur de très beaux romans, a laissé l'expression poétique à son époux, Louis Aragon. Muse oui, mais poétesse non, tel est l'emploi des femmes dans la littérature française. Louise Labé, elle, vécut dans un XVIe siècle où tout était possible : « La Renaissance » ! Elle osa prendre la plume et confronter ses poèmes à ceux de ses amis lyonnais, Maurice Scève, Pontus de Tyard ou encore Olivier de Magny. Si ces poètes sont tombés dans l'oubli, les vers de Louise nous touchent encore le coeur, intemporels. Avec les mots les plus simples, elle a su dire les émotions les plus profondes : « Je vis, je meurs ; je me brûle et me noie... » Claude-Françoise Bureau est née à Lyon. Professeur agrégé de lettres à Firminy puis à Lyon, elle a par la suite enseigné à l'école normale de Saint-Germain-en-Laye puis à l'IUFM de Versailles. Elle a publié des ouvrages de pédagogie pratique, un Dictionnaire en herbe pour élèves du cycle 2, quelques livres pour jeunes enfants et plus récemment « Vie de Femmes lyonnaises » aux Éditions Amalthée.
  21. item 22
    Lyon, connaître son arrondissement : le 4e
    Pelletier, Jean
    Éditions lyonnaises d'Art et d'histoire
    1997
  22. item 23
    Lyon disparu : 1880-1950
    Chauvy, Gérard
    Éditions lyonnaises d'Art et d'histoire
    2010
    Il en va des lieux comme des gens, ils naissent, vivent, se bonifient ou s'érodent, disparaissent enfin. Dans notre Lyon d'autrefois, ces lieux disparus ont leur part de mémoire, celle de nos pères. Ainsi que les écritures d'un palimpseste, il faut déchiffrer ce Lyon disparu pour en saisir le secret, celui de l'âme de la ville. Une curiosité teintée de nostalgie nous incite à les faire ressurgir avant que la mémoire collective ne les oublie. Et puis, que de mystères dans leur durée de vie, dans les causes et effets de leur disparition souvent ! De combien de drames ou de bonheurs ont-ils été les témoins privilégiés ? Ces lieux sont la mémoire de la ville toute entière. Ils en forment la trame, et sont rassemblés là, en hommage au rôle essentiel qu'ils ont joué dans l'histoire de Lyon. Puissent-ils une fois encore nous parler du temps qui passe... à travers une ultime promenade dans un passé encore tout proche !
  23. item 24
    Balades domaniales dans la ville de Lyon
    Iacono, Geneviève
    Éditions lyonnaises d'Art et d'histoire
    2009
    Cet ouvrage est le fruit d'une démarche pédagogique prenant la forme d'une balade dans LYON, ville inscrite au patrimoine de l'Humanité par l'UNESCO, aux dimensions historiques, patrimoniales et culturelles particulières. Les notions de propriété publique et d'affectation, critères de la domanialité publique, sont vues à travers des exemples précis relevant des domaines fluvial, ferroviaire, hospitalier, religieux, architectural, artistique. Comment concilier les logiques de protection et de valorisation ? Comment arbitrer les différents conflits d'usage sur le domaine et faire face aux mutations imposées par les exigences sociales et environnementales? Comment construire la ville de demain en intégrant les préoccupations nouvelles, tout en respectant les principes juridiques qui fondent les règles de la domanialité publique ? Comment protéger un patrimoine, transmis par des générations de Lyonnais qui ont façonné une image et une culture de Ville, tout en l'adaptant aux réalités de la modernité? L'objet de cet ouvrage est de rendre accessible à un large public la dimension juridique et les enjeux des politiques publiques de la gestion domaniale. Au-delà de la vision architecturale se profilent des questions juridiques liées à la domanialité publique, elles-mêmes tentatives de réponses et d'arbitrages aux défis économiques, politiques et sociaux spécifiques à chaque époque.
  24. item 25
    Parcours-aventure dans Lyon : Parcours-aventure dans Lyon : sur les pas du roi dans le Vieux Lyon
    Petit, Pascale
    EnigmAlyon
    2010
    Pour leur 3eme aventure, Claire, Lancelot et Romain se trouvent plongés au coeur de la Renaissance dans le quartier historique du Vieux Lyon. Avec eux, faites la connaissance de Quentin et Prunille, et participez aux préparatifs des noces du roi Henri IV. Réflexion, observation, esprit de curiosité vous seront nécessaires pour arriver à l'heure à la cérémonie.
  25. item 26
    Randonnées pédestres dans les monts du Lyonnais : nouveaux circuits balisés
    Sentiers et circuits dans la région lyonnaise
    SECIRELY
    1995
  26. item 27
    Un Espace Diego Rivera à Lyon : réalisé par Cité création, produit par la SACVL
    Metzinger, Ariane
    SACVL
    2008
    Pour célébrer le 50e anniversaire de la disparition du peintre mexicain Diego Rivera, la Fondation Diego Rivera a choisi Lyon et les muralistes de Cité Création, héritiers incontestables de ce maître de l'art mural. Producteur de cette oeuvre unique en Europe, la SACVL a aménagé une place qui sert d'écrin aux fresques murales. L'Espace Diego Rivera se situe au coeur d'un quartier populaire. Un symbole, pour un hommage aux allures grandioses ! Diego Rivera fut un combattant des injustices et des inégalités, un travailleur infatigable, un fantastique enthousiaste de la vie, un rebelle, un révolutionnaire ! Comment transposer, à l'autre bout de la terre, les idéaux de ce monstre sacré, aussi populaire au Mexique que Picasso en Europe ? Et comment s'y retrouver dans cette évocation ? Comment décrypter le message de Rivera, celui des artistes de Cité Création, comment comprendre l'implantation par la SACVL de cet hommage en ces lieux chargés d'histoire sociale ? Autant de questions que le visiteur est en droit de se poser devant le résultat à couper le souffle de cette place mexicaine reconstituée en plein coeur de Gerland... N'est-ce pas là la plus belle réussite de l'ensemble des participants à ce projet hors normes, que d'avoir su transposer, dans un hommage vibrant, la démesure de Rivera avec autant de respect sur le fond que d'exactitude dans la forme ? Voilà un ouvrage à faire circuler, c'est l'hommage d'une ville devenue capitale mondiale du mur peint à celui qui disait ne jamais s'ériger en artiste, mais en artisan peintre muraliste, en témoin, en traducteur, en émetteur de signes, en poseur de traces...
  27. item 28
    Les lieux secrets de la Résistance : Lyon, 1940-1944
    Association des amis du Centre d'histoire de la Résistance et de la déportation
    Éditions lyonnaises d'Art et d'histoire
    2015
    «De toutes les villes de France, Lyon restera, sans aucun doute, celle dont le nom aura été associé plus étroitement et plus constamment qu'aucune autre à l'épopée de la Résistance.» Ces mots d'Henri Noguères, historien de la Résistance, prennent tout leur sens à la lecture de cet ouvrage listant les «Lieux secrets de la Résistance» précédés d'une chronologie précise des faits durant la période 1940-1945. Réalisé par l'Association des Amis du Centre d'Histoire de la Résistance et de la Déportation, ce travail comble un vide, la plupart des faits liés à cette période sombre et néanmoins glorieuse de l'Histoire de Lyon, se déroulant dans la plus grande discrétion et dans des lieux tenus cachés. C'est en plongeant dans les références bibliographiques, dans les archives privées, dans les témoignages, ou encore dans les dépositions aux différents procès d'après-guerre que cette liste, qui se veut non exhaustive, a pu être dressée. Différents parcours possibles pour les adeptes des circuits complètent la présentation sobre d'une époque tragique durant laquelle la résistance à l'Occupation s'est construite et a conquis héroïquement sa légitimité à revendiquer pour Lyon le titre de «Capitale de la Résistance»...
  28. item 29
    Lyon et alentours à vélo
    Prat-Hourquet, Sylvie
    Editions "Sud-Ouest"
    2008
    En famille ou entre amis, ces 11 balades faciles vous permettront de découvrir, à vélo, le patrimoine, la nature et les paysages de la capitale de Rhône-Alpes.
  29. item 30
    Le monde des murs peints : CitéCréation, Lyon, Québec, Berlin, Mexico, Barcelone, Jérusalem, Moscou, Shanghai
    Éditions lyonnaises d'Art et d'histoire
    2010
    Depuis 1978, les peintres muralistes CitéCréation ont signé 500 oeuvres murales monumentales dans le monde. Leurs fresques, design urbain, adaptées et personnalisées, affichent des identités culturelles, sociales, économiques, confortent les espaces de rencontres, créent des liens entre les habitants des quartiers périphériques et ceux des centre-villes. Le développement de CitéCréation à l'étranger s'appuie sur deux filiales, MuraleCréation au Canada et CreativeStadt en Allemagne, ainsi que sur des Bureaux de Liaison à Jérusalem, Moscou et Shanghai. Nées dans la région Rhône-Alpes qui possède dans la Grotte Chauvet les plus anciennes et fécondes peintures pariétales connues à ce jour, 33 000 ans, le groupe CitéCréation, descendant direct de ces artisans rupestres, est devenu aujourd'hui leader mondial des peintures murales. Entraînée dans son sillage, la Ville de Lyon est désormais reconnue Capitale française des murs peints . Elle partage ce titre au niveau européen avec Berlin et brille au classement des cinq premières villes de murs peints au monde, aux côtés de Philadelphie, Los Angeles et Mexico. Cette aventure, qui affiche sur les façades et sur tous les tons le droit à la beauté pour tous, est racontée en images grand format dans cet ouvrage. On entre dans le domaine de l'espace public, dans celui de l'imagination de ses créateurs, véritables allumeurs d'étoiles, et de ses décideurs, passeurs de rêves.
  30. item 31
    De l'Ararat à Napoléon
    Bullukian, Napoléon
    Éditions lyonnaises d'Art et d'histoire
    2006
    Je me demande toujours pourquoi je me suis retrouvé un jour jeté dans un monde de terreur, soumis à des volontés extérieures, mêlé à l'histoire dramatique de ce pays arménien, auquel je me sens encore, soixante ans après, lié par toutes mes fibres. Quelle aurait été ma vie, et celle de tous ces êtres livrés en sacrifice, si nous n'avions été les tristes protagonistes des massacres d'Arménie ? Quel aurait été mon avenir ? Sans nul doute, tout à fait différent ! Ainsi Napoléon Bullukian (1905-1984) commence-t-il le récit de sa vie... Ecrit dans les années soixante-dix ce texte est un témoignage bouleversant. L'homme a incontestablement marqué l'époque du milieu du XXe siècle à Lyon, période trouble et difficile de la guerre et de la reconstruction qui a suivi. Son enfance et le drame arménien qu'il vécut en victime innocente à l'âge de 8 ans méritaient d'être replacés dans un contexte mondial historique, aux dimensions souvent occultées, qui reprend toute sa force aujourd'hui. Son parcours peu connu et hors du commun d'industriel lyonnais le classe parmi les Lyonnais célèbres qui ont fait bouger leur ville par leur personnalité, leur ingéniosité, et leur combativité : Napoléon Bullukian fut en effet à la fois homme de courage et de conviction, homme de relations, homme de coeur et de culture. Il a laissé un héritage formidable que la Fondation Léa et Napoléon Bullukian est chargée de transmettre dans un avenir tourné vers l'innovation et la modernité. Le centenaire de sa naissance donne l'occasion à la Fondation de rendre un hommage appuyé à cet homme au destin exceptionnel.
  31. item 32
    Sur les sentiers de l'Est lyonnais : Isle Crémieu, Bugey..., circuits pédestres balisés
    Sentiers et circuits dans la région lyonnaise
    SECIRELY
    1999
  32. item 33
    La vie d'autrefois à Lyon et dans le Rhône
    Ratonnat, Jean-François
    Editions "Sud-Ouest"
    2001
    La vie d'autrefois à Lyon et dans le Rhône retrace la petite histoire de Lyon au matin du XXe siècle, au temps où nos proches aïeux vivent les bouleversements techniques et sociaux qui serviront d'assises à la société moderne. De l'assassinat du président de la République Sadi Carnot jusqu'au rôle important que tient Lyon pendant la Première Guerre mondiale, de l'école obligatoire à la séparation de l'Eglise et de l'Etat, des mouvements ouvriers à l'avènement d'Edouard Herriot, du déclin de la soierie à l'envol de l'industrie lyonnaise, du vélodrome de la Tête d'Or aux débuts de l'automobile, en passant par le cinématographe des frères Lumière, les spectacles, les sports, les faits divers et bien d'autres choses encore, c'est toute une tranche de vie qui, mêlant les événements les uns aux autres, cimente les bases du Lyon d'aujourd'hui.
  33. item 34
    Lyon, de la Guillotière à Gerland : le 7e arrondissement, 1912-2012
    Bertin, Dominique
    Éditions lyonnaises d'Art et d'histoire
    2012
    Le 7e arrondissement de Lyon a fêté ses 100 ans en 2012. Il avait été détaché le 8 mars 1912 du 3e arrondissement qui couvrait alors toute la rive gauche du Rhône mais il date, dans sa configuration actuelle, de 1959, par détachement du 8e. Cette relative jeunesse est trompeuse car elle est issue d'un long passé. Le 7e arrondissement, c'est bien süûr une partie de L'ancienne commune de la Guillotière, tête de pont de passage sur le Rhône, mais c'est aussi le dynamisme et la volonté de renouvellement de Gerland, devenu en quelques décennies la nouvelle rive gauche, c'est encore l'activité intellectuelle générée par les facultés du bord du Rhône et par les Ecoles Supérieures Sciences et Lettres installées à Gerland. Cette personnalité a été façonnée par les rapports de ses habitants avec le Rhône, aujourd'hui dompté, ancien maître et fléau, mais de tous temps source de vie et fil conducteur d'une évolution économique aux développements aujourd'hui spectaculaires. Les auteurs ont déchiffré l'histoire de la rive gauche du Rhône et de l'arrondissement depuis 1912, une histoire peu connue jusqu'alors, et ont recueilli près de 600 documents pour la plupart inédits, parfois avec l'aide des habitants, pour fêter les 100 dernières années de ce territoire qui l'auront plus marqué que les 20 siècles précédents...
  34. item 35
    Guide de Lyon des faits divers : de l'Antiquité à nos jours
    Simon-Lénack, Catherine
    Cherche midi
    2005
    Plus de 1 400 événements en 650 lieux (avenues, boulevards, places, rues, etc.). Capitale des Gaules, Lyon est aussi, comme Paris, celle du crime ou du moins des faits divers, tant ils ont marqué la cité. Sans oublier qu'elle fut aussi celle de la Résistance, de la soierie, de l'imprimerie et aujourd'hui de la gastronomie. Le premier fait divers ne fut-il pas, en 64, l'incendie de Lugdunum, quelques mois après celui de Rome ? Et le second, digne de mémoire, la fin tragique en 177 des quarante-huit premiers martyrs chrétiens ? Depuis, il a coulé bien de l'eau sous les ponts du Rhône et de la Saône, mais aussi de l'encre dans les gazettes, pour relater ce que fut à Lyon l'assassinat d'un président de la République, Sadi Carnot, celui d'un juge d'instruction, François Renaud, la disparition d'un notaire, Bernard Galle, l'enlèvement d'un enfant, Christophe Mérieux. Ce livre se lit donc comme un roman policier s'adressant aux touristes qui voudraient découvrir Lyon et ses environs plutôt par ses histoires que par son histoire, mais aux Lyonnais également, s'ils souhaitent redécouvrir leur ville, comparée à Chicago par la presse soviétique dans les années 1970-1980. Avec sa guerre des gangs, sespoliciers ripoux, ses prostituées dans les églises, ses règlements de comptes. Et plus loin dans le temps sa révolte des canuts, ses inondations, ses catastrophes, ses exécutions, plus de mille cinq cents sur la place des Terreaux. Une lecture qui prouvera à ceux pour qui l'insécurité progresse que rien n'a vraiment changé au fil des siècles, pour peu que l'on cherche à savoir ce qui s'est passé dans son arrondissement, son quartier ou sa rue. Et c'est passionnant.
  35. item 36
    Guide de la rose à Lyon dans le Rhône et en Rhône-Alpes
    Eberhard, Pierrick
    Éditions lyonnaises d'Art et d'histoire
    2015
    Pour découvrir la ville autrement, les chemins de la rose sont tout aussi essentiels que ceux de la soie, parce qu'ils parlent d'un Lyon que la plupart des Lyonnais ne peuvent pas connaître, secret et oublié, ce Lyon du XIXe siècle qui consacra la ville capitale mondiale de la rose dans un cercle très fermé bien qu'en relation avec tous les pays du monde ! Pourquoi Lyon ? Parce que le climat s'y prête, la nature des sols également, parce que l'impératrice Joséphine se pencha un jour de 1796 sur le berceau de son Jardin des Plantes et lui a donna ses plus beaux spécimens, parce que la Soie et les peintres des fleurs furent des vecteurs à nul autre pareils pour la gloire de la Rose, parce qu'elle représenta vite un secteur économique en pleine expansion, parce que la ville sut reconnaître en son sein les plus grands des rosiéristes de l'époque, et parce qu'elle donna son nom ou celui de ses quartiers à près de 3 000 roses inventées et sans cesse renouvelées. Décryptage d'une passion qui bouscule encore les initiés, celle de la rose et de ses secrets, à la lumière d'une ville et d'une région auxquelles la rose a tant donné, en plus de trois siècles d'un roman d'amour à découvrir ! Il suffit de tirer le fil, et de découvrir la rose lyonnaise de site en site pour tout savoir et bien comprendre...
  36. item 37
    Dans les pas des écrivains en Rhône-Alpes
    Buttin, Anne
    Glénat
    2008
    Les 153 écrivains du XVIe au XXe siècle, célèbres ou moins connus, recensés dans cet ouvrage, ont tous entretenu, à un moment de leur vie ou de leur œuvre, un rapport significatif avec la région Rhône-Alpes. Ce guide, illustré et enrichi de nombreux extraits, nous permet de les rencontrer. Il est aussi une invitation à explorer ce territoire que la littérature n'a cessé de réinventer. Comme un atlas routier, il comporte également des cartes sur lesquelles sont repérés les sites de l'histoire et de la création littéraire en Rhône-Alpes. Pour chaque département (Ain, Ardèche, Drôme, Isère, Loire, Rhône, Savoie et Haute-Savoie) sont indiqués les lieux de naissance, de résidence ou d'inspiration des auteurs, et des circuits littéraires sont proposés. Sur leurs traces, de villes en châteaux, à travers la diversité des paysages, il nous entraîne à la découverte d'un patrimoine littéraire qui confère un attrait supplémentaire à de nombreux lieux et devrait attiser, chez tous leurs usagers, un désir de littérature.
  37. item 38
    Le temps de la peinture : Lyon 1800-1914, exposition, Lyon, Musée des Beaux-arts, 20 avril-30 juillet 2007
    Ramond, Sylvie
    Fage
    2007
    Dans le cadre de la manifestation Lyon 1800-1914 : L'Esprit d'un siècle, le musée des Beaux-arts de Lyon présente une exposition consacrée à l'Ecole lyonnaise de peinture, aux différents aspects que celle-ci prit entre 1800 et 1914, en écho ou en dissidence aux courants de la peinture française ou même européenne. Apparue sous la Restauration, la notion d'Ecole lyonnaise concerne à l'origine des artistes du genre troubadour étroitement liés à l'existence de l'école des Beaux-Arts. Reconnue au Salon de 1819, elle sera consacrée en 1851 par la création au musée des Beaux-Arts d'une Galerie des peintres lyonnais. Sa définition et son contenu firent longtemps l'objet de prises de position contrastées, de sorte qu'il est légitime de s'interroger aujourd'hui sur l'existence même d'une école lyonnaise. Le présent ouvrage, qui retrace les articulations de l'exposition dans la partie catalogue, réunit douze études confiées à des spécialistes lyonnais et européens livrant des éclairages riches et complémentaires à cette réflexion. Un cédérom joint comporte, outre des vues de l'accrochage, des annexes très étayées sur les enseignants de l'école des Beaux-Arts de 1807 à 1914, une liste des maîtres et élèves d'après les livrets du Salon de Lyon, un état des décors civils et religieux, ainsi qu'un riche répertoire bibliographique sur les peintres et sculpteurs lyonnais du XIXe siècle.
  38. item 39
    Lyon contre Vichy : août 1942, le sauvetage de tous les enfants juifs du camp de Vénissieux
    Perthuis-Portheret, Valérie
    Éditions lyonnaises d'Art et d'histoire
    2012
    Le sauvetage d'une centaine d'enfants juifs étrangers sortis du camp de Vénissieux, où ils étaient rassemblés avec leur famille à la suite de la rafle du 26 aoüût 1942 opérée en zone Sud, revêt une grande valeur historique. Organisé de façon collective et unique en France, ce sauvetage reste un message d'espoir au sein de l'un des épisodes les plus tragiques de notre histoire. Face aux décisions prises par l'occupant en accord avec Vichy, et face au problème de la solution finale, diverses oeuvres charitables lyonnaises, de toutes obédiences, ont floué les autorités en place et soustrait ces enfants à une mort certaine alors que leurs parents roulaient déjà vers les camps de la mort... L'action menée à l'extérieur du camp en faveur de ces petites victimes fut relayée grâce à l'existence de filières clandestines régionales, nationales ou internationales. Celles-ci permirent de disperser en quelques heures tous les enfants et de les placer dans des lieux süûrs, sous de nouvelles identités. L'auteur poursuit sans relâche ses investigations afin de retrouver la trace de ces enfants et rapporte les témoignages, bouleversants, qui lui ont été confiés, dans un ouvrage aux tonalités empreintes d'émotion mais toujours porteuses d'espoir.
  39. item 40
    Les Monts du Beaujolais et du Lyonnais à pied : Sur les crêtes entre Loire et Rhône
    FFRP
    Fédération Française de Randonnée Pédestre
    2004
    Des itinéraires balisés sur le terrain. Des balades classées par niveau de difficulté. Des cartes IGN en couleur. Des informations pratiques indispensables. Des textes pour découvrir la région, accompagnés de nombreuses photographies et illustrations. Entre la Bourgogne et le Pilat, à proximité de la métropole lyonnaise, ce pays est une succession de croupes, vert sapin dans les monts du Beaujolais, vert prairie dans les monts du Lyonnais. Le Beaujolais offre deux visages : celui de ses coteaux de vigne et celui de ses hauteurs, succession de vallons frais et de sommets arrondis. Les monts du Lyonnais, balcons vers la Provence, sont vêtus de chênes et de pins, hérissés de genêts, où les chemins sinueux collectionnent les points de vue.
  40. item 41
    Le 9-9 dans la tourmente : 1939-1945
    Amicale Royal Deux-Ponts - 99e et 299e RI
    BGA Permezel
    2004
    Unité d'infanterie dont les origines remontent à Louis XV - avec la création en 1757 du célèbre Royal-Deux-Ponts -, le 99e RI reste familier aux Lyonnais sous l'appellation 9-9, jusqu'à sa disparition en 1997. Dans la tourmente de la Seconde Guerre mondiale, il s'illustre durant les heures tragiques de mai-juin 1940 au sein de la 28e division d'infanterie alpine. Au Chemin des Dames et sur l'Aisne, la défense acharnée de ses positions lui vaut une citation à l'ordre de l'armée. Dissous en juillet 1940, il renaît à la fin de 1944, alors même que l'Allemagne occupe encore une partie du territoire métropolitain. De jeunes hommes, aux parcours différents, prennent désormais le relais pour - sous le numéro 99 reconstitué - contribuer au combat dans les Alpes, en vue de la libération de la France. Au-delà d'un récit de guerre, ces pages, étayées par de nombreux témoignages, constituent un document inédit. Elles se veulent un hommage à tous ces hommes qui ont servi sous le drapeau da 99e RIA au cours des années sombres.
  41. item 42
    Parcours-aventure dans Lyon : Parcours-aventure dans Lyon : Sur la piste de la soie à la Croix-Rousse
    Plas-Schwoerer, Bernadette
    EnigmAlyon
    2008
    Aidez Marcelline à retrouver l'adresse de monsieur Gasparin. Pour cela, menez l'enquête avec elle et ses trois amis à l'époque des Canuts, il y a 200 ans. Réflexion, observation, esprit de curiosité vous seront nécessaires pour explorer à pied et en vous amusant le quartier de la Croix Rousse à Lyon. Un jeu de piste avec des questions-réponses pour une découverte en famille, avec des copains ou à l'occasion d'un anniversaire.
  42. item 43
    Petite histoire populaire de Lyon
    Bleton, Auguste
    Éditions des Traboules
    2008
    Nous avons nous-même souffert, dans notre jeunesse, de cette absence d'un livre, relatant en quelques pages les principaux faits qui intéressent la cité lyonnaise et répondant à ces mille questions qui se pressent sur nos lèvres. Soutenu par de bienveillants encouragements, nous avons tenté cette œuvre de vulgarisation. Ce n'était pas une tâche aisée. Bien des points restent encore obscurs dans nos annales; chaque jour amène la rectification de traditions qui, jusque-là, passaient pour acquises; entre deux versions, l'auteur le plus impartial n'est pas toujours süûr d'avoir choisi la meilleure. Ces difficultés ne nous ont pas arrêtés. Nous avons recueilli, de bonne foi, tout ce qui peut apprendre à connaître, dans ses origines et dans son développement, l'histoire de la grande métropole lyonnaise, tout ce qui nous révèle l'esprit et la vie de nos aïeux pendant dix-neuf siècles, tout ce qui doit nous faire aimer notre vieille cité là est l'unique but de cette histoire populaire.
  43. item 44
    Guignol : les Mourguet
    Fournel, Paul
    Éditions lyonnaises d'Art et d'histoire
    2008
    Guignol est le plus célèbre des Lyonnais... Laurent Mourguet l'a inventé en 1808, à Lyon. Canut au chômage, il ne savait pas écrire, mais il savait improviser, sculpter, jouer, captiver un auditoire. Il savait aussi enseigner : il fit de ses enfants des disciples et, en deux générations de Mourguet, Guignol devint une marionnette mondialement connue. L'histoire de cette famille de marionnettistes, les Mourguet, court sur cinq générations, et croise aussi bien celle du petit peuple lyonnais que celle de la bourgeoise locale et des célébrités parisiennes. Histoire où l'humour le dispute à la mauvaise humeur, où un système dramatique et commercial original fricote avec le politique et le social. Histoire d'artistes modestes, de marionnettes et de décors superbes, de vieux parler lyonnais, de canevas et de textes dramatiques d'une impeccable efficacité. Dans le cœur de chaque Lyonnais, un Guignol qui sommeille... Ce Guignol-là est né il y a deux cents ans... Un ouvrage de référence pour un symbole de lyonnitude auquel on a envie de redonner la parole !
  44. item 45
    Lyon, 100 sorties cool avec les enfants
    Barberon, Sindy
    les Beaux jours
    2014
    Participer à une chasse au trésor dans une grotte peuplée de stalagmites géants, contempler les étoiles à la lunette équatoriale, arpenter la ville à vélo pour résoudre une mystérieuse énigme, tester des centaines de jeux de société autour d'un chocolat chaud, observer à la loupe de fascinantes oeuvres miniatures, percer les mystères du métier de sapeur-pompier, faire soi-même sa cueillette de fruits et légumes, explorer les coulisses et la salle des costumes d'un célèbre théâtre... De Art à Voitures en passant par Histoire, Marionnettes ou Sport, les passions enfantines sont autant de fils d'Ariane à dérouler dans les musées, monuments et parcs de Lyon. A vous de jouer maintenant, au gré de votre inspiration et des goüûts de vos enfants !
  45. item 46
    Lyon et ses cimetières : guide
    Bertin, Dominique
    Éditions lyonnaises d'Art et d'histoire
    2013
    Visiter les cimetières de Lyon, pourquoi pas ? Les cimetières disent tout autant sur l'art que les oeuvres monumentales habituellement reconnues dans les villes. Ne parle-t-on pas d'ailleurs d'art funéraire ? Ce guide est une approche dans le domaine de l'art des architectes et des sculpteurs qui se sont exprimés dans les cimetières lyonnais par une gamme importante d'ceuvres, de la plus modeste à la plus remarquable. Il propose la découverte de ce patrimoine douloureusement familier pour certains, méconnu pour d'autres, en de multiples pages, souvent modestes, toujours émouvantes, qui ont tissé l'histoire de la ville. Ne sont pas écartés, bien évidemment, la mémoire de personnages illustres et les notices biographiques qui leur sont consacrées. Afin de sensibiliser les curieux aux oeuvres quelquefois exceptionnelles des cimetières de Lyon, ce guide s'attache à une lecture stylistique, esthétique et iconographique. Parcourir un cimetière permet de renouer avec une culture et un passé, de la même manière que l'architecture et les arts du décor témoignent de leur place dans la ville. Visiter les cimetières lyonnais, c'est découvrir la ville autrement, c'est entrer dans l'histoire des hommes d'une autre façon, c'est côtoyer quelques moments de l'histoire des arts. Au lecteur promeneur de faire ses propres découvertes au fil des allées !
  46. item 47
    "Le mur des Canuts" : CitéCréation, une fresque évolutive sur la vie de la Croix-Rousse
    Poirieux, Corinne
    Éditions lyonnaises d'Art et d'histoire
    2013
    II est des murs comme des cicatrices, des murs aveugles, des murs que l'on voudrait gommer. Et il est des villes que ces murs laissent indifférentes. II en est d'autres qui les habillent de murs peints, Lyon est de celles-là. Le Mur des Canuts, à la Croix - Rousse, a pris place dans la légende... Il fut longtemps le plus grand trompe - l'oeil d'Europe avec ses 1 200 m2 de surface peinte. Depuis la première version de cette évocation du quartier en 1987, il est devenu fresque évolutive, qui témoigne tous les 10 ans des transformations de la Croix - Rousse, de sa vie quotidienne, sur le temps d'une génération, comme la trace éphémère d'un moment de ville. Dans la troisième version du Mur des Canuts, CitéCréation développe l'aspect d'un quartier agréable à vivre et pionnier en matière de développement durable. Le Mur des Canuts a permis d'édifier des ponts entre les époques et les générations, entre les mémoires d'hier, la vie d'aujourd'hui et l'histoire de demain. L'émotion, la découverte, la poésie, l'histoire, le rêve sont au bout du boulevard, pour tous. Cet ouvrage le décrypte et en raconte l'histoire.
  47. item 49
    Parcours-aventure dans Lyon : Parcours-aventure dans Lyon. Sur les pas du lion à la Tête d'Or
    Plas-Schwoerer, Bernadette
    EnigmAlyon
    2011
    Qui est donc Mrs Gray? Où se trouve-t-elle? Pourquoi César s'est-il enfui? Voici le début d'une nouvelle enquête pour Claire, Lancelot et Romain, à laquelle vous êtes invités à participer. Avec eux, parcourez de long en large le Parc de la Tête d'Or et découvrez quelques uns de ses secrets, tant historiques que relatifs à ses hôtes : animaux du zoo et plantes de toutes espèces. Mais surtout, il s'agit de déjouer le complot de Barbara Rapacia... Un jeu de piste avec questions-réponses pour une découverte en famille, avec des copains, ou à l'occasion d'un anniversaire.

Mur des nouveautés

TiltViewer requires JavaScript and the latest Flash player. Get Flash here.

Horaires

Mardi 15h00-18h30
Mercredi 15h00-18h30
Jeudi 15h00-18h30
Samedi 9h00-12h00

Fermeture durant les vacances de Toussaint, Noël, Printemps et au mois d'août.

Recherche rapide

NOUVEAU

300 magazines à lire chez soi

Rendez vous sur : www.grandlyon.com/biblionum

Utilisez l'identifiant et le mot de passe que nous vous avons fourni lors de votre inscription.


Vous voulez emprunter...

 S'inscrire à la bibliothèque ...

                      ... c'est facile !

L'inscription à la bibliothèque vous permet le jour même, d'emprunter jusqu'à 4 documents pour une durée de 3 semaines.

Il vous suffit de vous munir d'un justificatif de domicile de moins de trois mois et d'une pièce d'identité. La cotisation est de 10 euros pour un an à compter de la date d'inscription.

C'est gratuit pour les moins de 18 ans, les étudiants et les personnes non imposables.

NOUVEAU

Formez-vous à l'anglais, l'allemand ou l'espagnol

Rendez vous sur : www.grandlyon.com/biblionum

Utilisez l'identifiant et le mot de passe que nous vous avons fourni lors de votre inscription.